Cannabis les effets à long terme sur le cerveau enfin révélés !

CfZkHWp8bX.jpg

L’Université du Texas vient de publier ses recherches sur les effets du cannabis à long terme.

Avec une guerre de la drogue contre le cannabis qui fait toujours rage dans de nombreux pays, savoir quels sont les effets du cannabis à long terme sur le cerveau humain est une question essentielle dans sa légalisation. Bien que l’alcool reste légal malgré les nombreuses preuves sur les dangers de l’utilisation à long terme, la lutte pour rendre le cannabis légal à la fois en ce qui concerne sespropriétés médicales (en particulier pour tuer sélectivement les cellules cancéreuses) et l’utilisation non médicale reposait souvent sur les diverses réclamation faites sur les effets du cannabis sur les consommateurs occasionnels.

Cannabis les effets : des chercheurs de l’Université du Texas viennent de publier leurs recherches sur les effets de la consommation du cannabis à long terme sur le cerveau dans la revue scientifique américaine PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (qui peut être traduit par « Actes (ou comptes-rendus) de l’Académie américaine des sciences ») ).
Les chercheurs ont aidé à dissiper le mythe agonisant qui prétend que la consommation de cannabis réduit le QI, et fournissent en fait d’autres preuves que le cannabis aide à lutter contre la maladie d’Alzheimer. Ces recherches ont révélé qu’une consommation précoce régulière de cannabis conduit à une plus grande connectivité spirituelle et fonctionnelle dans le cerveau. Les plus fortes hausses en matière de connectivité apparaissent quand une personne commence à consommer du cannabis, avec des résultats qui montrent que la gravité de l’utilisation est directement liée à une plus grande connectivité.
 
hHyHy9tkHJ.jpg
 
Même si ces résultats devront être confirmés par un échantillon plus large ( il y avait environ 100 participants pour celui-ci), les premiers résultats semblent vraiment prometteurs. Davantage de recherches devront être effectuées afin de voir si ces différences sont causées, ou simplement associées à l’utilisation du cannabis à long terme. Ils ont également constaté une réduction de la matière grise dans l’OF (le cortex orbitofrontal) chez les consommateurs à long terme (qui est une région du cerveau associée à la toxicomanie).

Il est difficile de savoir si cette région est tout simplement plus petite chez les consommateurs réguliers (ce qui explique leur consommation régulière) ou si la consommation a effectivement contribué à des changements structurels du cerveau. Ces résultats devront également être comparés à d’autres chercheurs montrant que les cannabinoïdes favorisent effectivement la croissance des cellules du cerveau (neurogenèse) même chez les adultes.