Coke commandée sur Skype et envoyée par la poste

Un quadragénaire français a été condamné mercredi par le Tribunal de Nyon à trois ans de prison dont un ferme pour trafic de cocaïne, relève «La Côte».

topelement.jpg
Le mécanicien français commandait la drogue en Amérique du Sud pour la revendre en Suisse.

Plein de culot, d'aplomb et d'ingéniosité, mais peu discret, un dealer Français de 41 ans a fini par être pincé. L'homme avait un niveau de vie sans commune mesure avec ses ressources financières officielles. Malgré le fait qu'il avait une femme sans activité lucrative et deux enfants à charge pour un salaire mensuel brut de 5000 francs, il possédait deux voitures. Loin de tirer le diable par la queue, le mécanicien français effectuait de nombreux envois d'argent vers l'Amérique du Sud et le Japon. Entre novembre 2012 et février 2014, le montant de ces transferts s'est monté à 12 300 francs.

«Taux de pureté de 85%»

Toute cette frénésie a fini par attirer le regard des autorités.
Le dealer français commandait la drogue via Skype, sans prendre aucune précaution dans les mots qu'il employait. La coke lui était ensuite envoyée par La Poste depuis le Brésil ou la Colombie. Sur un colis qu'il a reçu en décembre 2013, les enquêteurs ont trouvé des traces de cocaïne. L'instruction n'a pas pu déterminer la quantité exacte et la destination de la drogue, mais le taux de pureté est d'environ 85%.

«Produits pour enfants» destinés aux adultes»

En avril 2014, un colis suspect en provenance de Colombie, qui contenait des produits pour enfants, est intercepté par les douaniers de l'aéroport de Genève. Ils y découvrent 54,5 grammes de cocaïne d'une pureté de 85,23%. Le destinataire était le dealer français déjà épinglé pour trafic de drogue en Argentine, en France et en Suisse.

Le trafiquant multirécidiviste a été condamné mercredi par le Tribunal de Nyon à trois ans de prison dont un ferme, rapporte le quotidien «La Côte». Il aurait écoulé au moins 100 grammes de drogue. Selon le journal, à sa sortie de prison, il compte aller s'installer au Japon, où vivent désormais son épouse et leurs deux enfants.

Source :20min