Comment la police française a arrêté des pirates informatiques IPTV

Source : [url=https://fr.finance.yahoo.com/actualites/police-fran%C3%A7aise-arr%C3%AAt%C3%A9-pirates-informatiques-070000287.html?guccounter=1]Comment la police française …
[/url]
EXCLUSIF – La police judiciaire a arrêté deux individus revendant des codes et
boîtiers IPTV en France après une plainte d'Altice. Le procès s'ouvre
mercredi 12 juin au tribunal de grande instance de Nanterre alors que ce
piratage de films, séries et contenus sportifs explose en France.

Un trajet tortueux entre la Chine, la région parisienne, en passant par la
Bretagne, qui se termine ce mercredi 12 juin devant le tribunal de
grande instance de Nanterre. C'est le premier jugement pour des pirates
IPTV après un coup de filet de la police française. Selon nos
informations, en décembre dernier, Altice a déposé une plainte pour le
piratage de ses contenus audiovisuels. Et notamment de ses très chers
bouquets RMC Sport, allègrement piratés via la plupart des offres IPTV. 
L'IPTV est un piratage en plein essor d'une multitude de contenus
audiovisuels. Contenus sportifs en direct, chaînes de télé, films et
séries à la demande… Les catalogues sont aussi étoffés que l'offre est
diversifiée. Le piratage par IPTV (Internet Protocol TeleVision) séduit
justement les consommateurs qui ne veulent pas débourser une fortune,
tout en consommant massivement beaucoup de contenus. Des centaines de
chaînes sont accessibles, en direct ou en replay, de plusieurs pays. Via
votre smartphone avec une appli compatible, ou via une box Android
préconfigurée que vous branchez à votre TV. Il vous suffit de régler un
abonnement de quelques dizaines d'euros par mois, voire par an, en
fonction de l'offre choisie.

Business sur Facebook et Instagram

Les pirates n'ont pas jugé utile de brouiller les pistes. Dans cette
affaire, ils ont monté une société, tout ce qu'il y a de plus
légalement. Ils proposaient des boîtiers préconfigurés et des
abonnements avec parfois plus de 3.000 chaînes accessibles en temps
réel. Les deux individus achetaient en masse des produits en Chine, puis
ils revendaient les produits en France. Ils ont réussi à échapper aux
droits de douanes en réalisant de petites importations à plusieurs
reprises. Le business illégal était bien organisé: page Facebook ou
Instagram. Un joueur du club de football du Stade rennais apparaît même
dans une vidéo promotionnelle vantant les mérites du service…