Des cochons ont appris à jouer aux jeux vidéo

Auprès du grand public, l'animal n'est forcément pas réputé pour sa finesse. Pourtant, les chercheurs reconnaissent au cochon une certaine
intelligence. Confirmée par une nouvelle étude qui révèle une
flexibilité cognitive remarquable pour quatre cochons qui ont été
capables d'apprendre à jouer à des jeux vidéo.

Ils n'en sont pas encore à remporter des courses à Mario Kart. Mais des cochons ont tout de même appris à jouer à des jeux vidéo. Selon les chercheurs de l'université de Purdue (États-Unis), leurs quatre porcs de deux espèces différentes se sont montrés capables d'associer le mouvement d'un curseur sur un écran à la manipulation d'un joystick. Montrant un
niveau de flexibilité comportementale et mentale tout à fait remarquable
pour l'animal.Et cela n'a pas été si simple. Il a d'abord fallu apprendre aux cochons à manœuvrer le joystick à
l'aide de leur museau. Puis, il a fallu leur apprendre à faire le lien
avec ce qui se passait sur l'écran placé devant eux. « Pour un animal, comprendre que les gestes qu'il exécute ont un effet ailleurs n'est pas une mince affaire », commente Candace Croney, chercheur à l'université de Purdue, dans un communiqué.11e5b34b45_50173177_cochon-intelligence-jeu-video.jpgLes cochons sont capables de manœuvrer un joystick en fonction de ce qui se
passe sur un écran. © Candace Croney, Université Purdue, Eston Martz,
Université de l’État de Pennsylvanie                            
Par le passé, des études visant à percer l'intelligence des cochons ont déjà montré qu'ils sont capables de reconnaître certains mots. Un peu comme nos meilleurs amis les chiens. Ils sont aussi capables d'utiliser des miroirs pour trouver de la nourriture cachée.Cette nouvelle étude montre aussi que si les cochons sont stimulés par une récompense sous forme de nourriture, ils le sont également par des encouragements vocaux ou tactiles. « C'est très important, car d'un point de vue éthique, nous avons le devoir de
chercher à comprendre comment les cochons nous perçoivent, nous les
humains, mais aussi leur environnement »
, précise Candace CroneyLes chercheurs pensent déjà reconduire l'expérience en utilisant peut-être des écrans tactiles qui pourraient aider les cochons, dont la dextérité est limitée, à
mieux répondre. Ils espèrent ainsi déterminer si l'utilisation de
symboles pourrait nous permettre de communiquer directement avec eux,
comme cela a déjà été fait avec des primates.Pour donner la parole à tous ceux qui ne sont pas humains, mais qui ont tant à nous apprendre. Chronique hebdomadaire.
Source : https://www.futura-sciences.com/planete … deo-85722/