Il veut planter un milliard d’arbres avec ses drones

Lauren Fletcher est un ex-ingénieur de la NASA qui a de la suite dans les idées. Son projet : utiliser ses connaissances en aérospatial pour créer un prototype capable de planter un milliard d’arbres en un temps record et sans intervention humaine !

Quand on y pense, son idée est d’une simplicité déconcertante. Il a équipé un drone de canons à air comprimé qui projettent des boulettes biodégradables contenant les graines de la vie forestière. Ces engins volants pourraient ensemencer de larges espaces et de cette manière « industrialiser » la plantation d’arbres. Sa logique est simple « pour contrer le rythme industriel de la déforestation, nous avons besoin de replanter à un rythme industriel. »Planter des graines à la main est un processus lent, beaucoup plus lent que le rythme effréné de la déforestation. Avec un de ses petits robots volants, l’ingénieur espère pouvoir planter 36 000 graines par jour, même dans les zones les plus difficiles d’accès. Objectif à long terme, planter 1 milliard d’arbres par année ! De quoi donner le vertige à Forest Man. L’humain ne pourrait pas réaliser une telle prouesse à moins de se coordonner à l’échelle nationale comme l’a fait l’Irlande et ses 1 million d’arbres en 1 jour.

drone_foret_bois.jpg

Le système est étudié pour ne rien laisser au hasard. Le drone réalise une cartographie 3D de la zone à « réparer » afin de repérer les endroits où il serait utile de planter des graines. Le drone va ensuite activer la pompe à air et projeter les boulettes de vie aux endroits identifiés. Celles-ci contiennent des graines germées qui baignent dans un gel vitaminé. La graine a ainsi toutes les chances, selon le concepteur, de s’enraciner pour devenir, d’ici peu, un arbre.

Ce projet vous semble fou ? Il est pourtant sur le point de se concrétiser. A l’évidence, le prototype attire les regards. Le projet anti-déforestation de M. Fletcher, porté par BioCarbon Engineering, vient de dépasser le million de dollars de soutien grâce au concours Drones For Good organisé à Dubaï. Le bombardement de vie sera testé prochainement au Brésil ou en Afrique du Sud. Pour rappel, 6,4 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année pour soutenir notre mode de vie ! Ne vous imaginez donc pas que ces drones soient un motif pour continuer à surconsommer. Ces solutions ne seront effectives que si elles sont couplées à des modes de vie plus
respectueux du vivant.                                                     

maxresdefault10.jpg

Reste à espérer que l’industrie de l’huile de palme ne s’empare pas de l’idée pour son profit. Après l’élevage, une cause importante de la déforestation en Amazonie reste l’huile de palme. Pour l’instant, ce sont d’énormes bulldozers qui rasent la forêt (et écrasent les animaux et leur milieu de vie) pour y planter des palmiers alignés à l’infini. La sève de leurs fruits est utilisée dans la fabrication de très nombreux produits et aliments du quotidien en occident. A suivre.

Source