[Info] Adblock vendu, mais à qui ?

Le célèbre bloqueur de publicités vient d’être vendu par son créateur. Mais on ignore qui est l’acquéreur, celui-ci désirant gardé l’anonymat… Le repreneur potentiel le plus probable reste Eyeo, l’éditeur de la solution concurrente Adblock Plus.

Vous allez être racheté par un bel et sombre inconnu… Ablock, bloqueur publicitaire pour Chrome, Safari et Firefox, revendiquant 40 millions d’utilisateurs, change de main. Attention, il n’est pas question d’Adblock Plus, mais de son concurrent, Adblock. C’est par un pop-up, qui a pu apparaître à l’ouverture de votre navigateur, que Michael Gundlach, le créateur d’Adblock, annonce que son bloqueur de pubs rejoint le programme Acceptable Ads.

adblocksell.png 

Créé par Adblock Plus, ce système controversé laisse passer certaines publicités jugées conformes à un cahier des charges rigoureux. Certains accusent Adblock Plus de faire payer les annonceurs qui souhaitent faire intégrer ce programme. En réponse à ces critiques, le pilotage des Acceptables Ads sera transféré début 2016 à « une commission d’experts indépendants ». De telle sorte qu’Adblock Plus « n’a plus son mot à dire quant à qui fait partie de la liste blanche ».Adblock Plus, Adblock, Acceptable Ads… de quoi s’y perdreC’est ce changement qui a motivé Michael Gundlach à intégrer Adblock à ce programme. Mais, s’il se dit très heureux, il semble bien qu’il ne
soit pas (le seul) à l’origine de cette décision. «  Je vends mon entreprise » indique-t-il en post-scriptum, « et le repreneur met en marche Acceptable Ads ». Sans préciser qui est l’acquéreur d’Adblock, ni le montant de la transaction. Des sources internes à l’entreprise confirment que l’acheteur a souhaité garder l’anonymat…

Hypothèse la plus évoquée ce weekend, le mystérieux repreneur serait Eyeo, l’éditeur d’Adblock Plus. Ce dernier propose un service similaire à Adblock, dont il est le principal concurrent. L’activation des « publicités acceptables » corrobore cette thèse, Eyeo étant à l’origine de cette initiative,. Le 1er octobre, Adblock Plus annonçait « accueillir les dizaines de millions d'utilisateurs d’AdBlock dans notre programme ». De quoi semer le doute… 

Source: L'informaticien