La fibre optique 2.00 pourrait être 100 fois plus rapide

Des chercheurs assurent pouvoir capter bien plus d’informations des impulsions lumineuses émises par la fibre

fibre-optique-758x462.jpg

Ce sont des chercheurs du RMIT (Royal Melbourne Institute of Technology), en Australie, qui ont fait cette découverte, relayée par le Guardian. À l’aide d’un nouveau capteur, il est désormais possible d’analyser la rotation des ondes lumineuses, ce qui permettrait de capter bien plus d’informations des signaux lumineux émis par la fibre optique. À terme, l’avènement de cette technique pourrait permettre de multiplier jusqu’à une centaine de fois les performances de nos connexions internet. Une nouvelle qui devrait renforcer un peu plus la volonté de nos citoyens à avoir accès à la fibre, ces derniers n’étant qu’un peu plus de 50% à en disposer pour le moment.

Qu’est-ce que la découverte change ?

Les câbles de fibre optique utilisent des impulsions lumineuses pour transmettre des informations d’un point A à un point B. Seulement, les dispositifs de réception de l’information ne peuvent convertir que deux types de signaux lumineux en données à l’heure actuelle : les variations de couleurs de l’onde lumineuse ou ses changements de trajectoire. Pourtant, il existe une méthode supplémentaire, permettant de récupérer un nombre bien supérieur d’informations, l’analyse de la vitesse de rotation du signal lumineux. La rotation des ondes lumineuses n’est pas naturelle, elle a été rendue possible par les travaux de chercheurs américains. Le problème, c’est qu’il n’existait aucun dispositif convenable pour capter les variations de rotation… jusqu’à maintenant

Comment fonctionne leur dispositif ?

Une petite puce de la taille d’un cheveu analyse les variations de la vitesse de rotation des ondes lumineuses et les transforment en données. C’est un progrès extraordinaire, car auparavant, les dispositifs qui étaient capables des mêmes prouesses faisaient la taille d’une table de diner, ce qui rendait impossible leur commercialisation et leur démocratisation.

Si cette puce est adoptée et que l’on change la manière de transmettre les signaux par la fibre, nous pourrions avoir grâce aux champs de possibilités de rotation qu’à une onde, un transfert de données 100 fois plus riche, et donc une connexion 100 fois plus rapide. De plus, cette amélioration pourrait être exponentielle, car les chercheurs travaillent à offrir un plus grand nombre de vitesses de rotation aux ondes lumineuses. Demain, votre saison téléchargée en 3 secondes ? L’avenir devrait nous le dire bien assez tôt.

Source: siecledigital