La pénurie d’adresse Ipv4

La pénurie d’adresse Ipv4

PZxkPu0.jpg

Il y a de moins en moins d’adresse ipv4 disponible, comme le disait Optix, et il faut
rapidement trouver une solution, d’autant plus que ce n’est pas le seul
problème auxquels les grands opérateurs sont confrontés !

 

Adresse Ipv4, kézako ?

Alors, certaine d’entre vous doivent se dirent : « Adresse Ipv4, qu’est-ce que c’est sa ? », et bien vous allez vite comprendre : L’adresse ip, c’est un peu le numéro de votre carte National, c’est elle qui permet de vous identifier sur Internet.et qui s’écrit sous cette forme : XXX.XXX.XXX.XXX. Il y a deux grands types d’adresse Ip : les adresses IPsv4 et les adresses IPv6. J’expliquerai les différences, les avantages plus tard. Vous devez juste savoir que si vous voyez une adresse ip sous cette forme : 10.0.0.0/8 cela veut dire que la personne qui possèdent 10.0.0.0/8 possèdent toutes les adresses ip de 10.0.0.0 à 10.255.255.255 ! Mais attentions, ni vous ni moi ne peut avoir un/8, d’ailleurs plus personne ne peut en avoir (sauf en l’achetant à quelqu’un qui le possède) car  l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, remplaçant l'IANA, Internet Assigned Numbers Agency, depuis 1998)  qui est chargée d'attribuer des adresses IP publiques, ne peut plus en donner car il n’y en a plus de disponible comme le montre le graphique ci-dessous ! 

d23dMiA.png

Pour le moment, seul  l’ARIN et l’Afrinic possèdent encore des adresses ipsV4 !

u9hSYTi.png

Un problème se pose : le système actuel d'attribution d'adresses, l'IPv4, ne peut contenir que quatre milliards d'adresses environ. Ceci s'avère insuffisant pour la population du monde entier, sans compter les appareils connectés aujourd'hui et ceux qui le seront à l'avenir : ordinateurs, téléphones, téléviseurs, montres, réfrigérateurs, voitures, etc. Plus de quatre milliards d'appareils partagent déjà leurs adresses, et plus l'espace disponible de l'IPv4 s'épuise, plus nous devrons faire de même.
Et là, vous devez vous dire « Mais pourquoi ne pas avoir prévu cela au début ? ». Et bien, sachez qu’au début de notre cher Internet, on ne se préoccupait pas de ce problème, certaines entreprises se sont vu attribué un /8 (16 Millions d’adresses ips), qui dépassaient souvent largement leurs besoins réels. IL faut aussi que vous sachiez que l’IPv6 a été créé en 1998, et actuellement, nous ne sommes pas encore passé totalement à l’IPv6 !

Mais pourquoi les RIR ne réagisse pas ?

Les RIR sont les les registres Internet régionaux, ceux sont eux qui s’occupe d’attribuer les adresses ips, mais pourquoi ne font-ils rien ? Les RIR ont développé des politiques d'assignation d'adresses plus contraignantes, qui tiennent compte des besoins réels à court terme

e5Svs3p.png

L’Ipv6

De grandes sociétés comme Google encourage l’Ipv6 : Il est clair qu'Internet a besoin de plus d'espace pour les adresses IP. Mais dans quelle mesure, exactement? Est-ce qu'environ 340 trillions de trillions de trillions (soit 340.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000) feraient l'affaire ? C'est le nombre de nouvelles adresses que peut gérer la nouvelle "tuyauterie" d'Internet, l'IPv6. C'est un nombre suffisant pour fournir à chaque personne vivant sur la Terre sa propre liste de milliards d'adresses IP. Suffisant, en d'autres termes, pour donner à Internet un espace infini pour croître dans un avenir proche. Si on calcule le ratio des adresses ipv6 et ipv4 (0.0398 )  on voit que le nombre d’adresse ipv6 est minuscule comparé au nombre d’adresse ipv4 : 

m8nG4JY.png

Si on compare aussi le nombre d’Opérateur, on voit qu’il y a beaucoup plus d’opérateurs ipv4 que d’opérateur ipv6

yRrXxZP.png
Li5QbVd.png

Une autre solution : Le NAT

Le mécanisme de translation d'adresses (en anglais Network Address Translation noté NAT) a été mis au point afin de répondre à la pénurie d'adresses IP avec le protocole IPv4 (le protocole IPv6 répondra à terme à ce problème).En effet, en adressage IPv4 le nombre d'adresses IP routables (donc uniques sur la planète) n'est pas suffisant pour permettre à toutes les machines nécessitant d'être connectées à internet de l'être.Le principe du NAT consiste donc à utiliser une adresse IP routable (ou un nombre limité d'adresses IP) pour connecter l'ensemble des machines du réseau en réalisant, au niveau de la passerelle de connexion à internet, une translation (littéralement une « traduction ») entre l'adresse interne (non routable) de la machine souhaitant se connecter et l'adresse IP de la passerelle.

My86nl6.png

D'autre part, le mécanisme de translation d'adresses permet de sécuriser le réseau interne étant donné qu'il camoufle complètement l'adressage interne. En effet, pour un observateur externe au réseau, toutes les requêtes semblent provenir de la même adresse IP.
Alors, vers quel solution se tourner ? A vous de le dire smile