La Supernova imminente de L’étoile Bételgeuse sera visible de tous

L’étoile Bételgeuse s’est soudainement “évanouie”

La luminosité de la supergéante rouge Bételgeuse s’est considérablement atténuée ces derniers jours.
Le signe d’une prochaine explosion ?

Placée à une distance entre 427 et 640 millions d'années-lumière de la Terre, Bételgeuse est l’une des étoiles les plus brillantes du ciel nocturne, scrutée avec fascination par les astronomes depuis près d’un siècle. C’est une supergéante, un mastodonte mesurant plus d’un milliard de kilomètres de diamètre. À titre de comparaison, dites-vous simplement que le diamètre du Soleil ne dépasse pas les 1,4 millions de kilomètres…C'est une étoile si grande que, si on l'installait à la place du Soleil, notre planète serait… à l'intérieur de l'étoile: elle s'étendrait jusqu'à la Ceinture d'astéroïde.

Betelgeuse_800-585a.jpeg
Vue d'artiste de Bételgeuse . 

Orange et incandescent dans le noir de l’espace, on dirait le Soleil… Mais pas tout à fait – il lui manque de la rondeur. On voit aussi un jaune d’œuf dans cette forme un peu cabossée et luisante avec sa tache blanche.Cette image très mystérieuse  (ci-dessous) devient émouvante quand on sait qu’il s’agit de Bételgeuse, une étoile géante de la constellation d’Orion, dont on a réussi pour la première fois à produire une image si détaillée de la surface.

La photo a été prise par le radiotélescope géant Alma (un réseau d'antennes), dans le désert d’Atacama au Chili, à une longueur d’onde de 890 micromètres pour observer tout particulièrement la chromosphère – la couche basse de l’atmosphère stellaire. Les différences de température à cette altitude expliquent l’irrégularité apparente de l’étoile sur l’image. La zone blanche est plus chaude que le reste de l’étoile, et correspond à une région qui présente une activité magnétique.

1035376-betelgeuse-alma.jpg?modified_at=1498910499&width=960
C'est l'image la plus détaillée que l'on ait de Bételgeuse, l'étoile rouge de la constellation d'Orion, et la toute première fois que le radiotélescope Alma observe la surface d'une étoile. Photo ALMA (ESO/NAOJ/NRAO). O’Gorman. Kervella

En 2009 déjà, Bételgeuse s’était dévoilée sous forme d'une grande tache floue dans l’œil du Very Large Telescope (VLT) européen, au Chili. C’est à cette époque que l’on a constaté que la supergéante rouge avait perdu 15% de sa surface depuis 1993, sans comprendre pourquoi. En fin de vie, Bételgeuse brûle actuellement ses dernières réserves de gaz et son activité est parfois plus intense dans les couches externes de son enveloppe, ce qui change son apparence.
Ses panaches atteignent une taille impressionnante équivalente à la taille du Système solaire entier. 

399px-Betelgeuse_Plume_eso0927d.jpg

Alors que la durée de vie du Soleil se compte en milliards d’années, Bételgeuse n’est âgée «que» de 8 millions d’années – plus une étoile est grosse, et plus elle se consume vite – et peut exploser d’une minute à l’autre en supernova , ayant déjà enflé en supergéante rouge et expulsé une part significative de ses couches externes, pour céder la place à une étoile à neutrons. C’est peut-être pour demain, ou dans un millier d’années, mais la perspective reste imminente à l’échelle de l’univers.
Lorsqu'elle explosera en supernova, elle sera facilement visible de la Terre en plein jour et à l'oeil nu, pendant plusieurs jours.

Levez les yeux, vous la voyez !
OrionBetelgeuse_500-585a.jpeg
Bételgeuse marque l'emplacement de l'épaule gauche de la constellation d’Orion le chasseur. Cette étoile est aisément reconnaissable dans le ciel d'hiver de l'hémisphère nord sous la forme d'une étoile rouge-orangée au-dessus et à gauche du célèbre baudrier d'Orion, formé de trois étoiles alignées.

Bételgeuse : la baisse soudaine de sa luminosité surprend les astronomes

Des astronomes ont en effet été témoins d'une baisse significative de sa luminosité ces derniers jours. Pourquoi diable cette étoile connue comme grande candidate à une explosion en supernova dans un futur proche brille-t-elle moins si soudainement ? Allons-nous vivre son chant du cygne, assister à sa fin violente et spectaculaire qui déchirera la nuit de son éclat vif ? Certes, les chercheurs en rêvent, et nous aussi, mais il faudra probablement encore attendre. 

Pour l'instant, les explications avancées pour ce comportement inattendu sont :

1. soit la supergéante rouge a vécu une ou plusieurs éruptions qui l'ont délestée d'une quantité importante de poussières lui enlèvant (un peu) de son éclat, comme nous en fûmes témoins ;

2. soit cela est lié à ses cycles d'activité, encore mal connus : Bételgeuse est une étoile variable qui pulse et dont la luminosité continue d'évoluer.

Affaire à suivre. N'oublions pas que ce que nous venons d'observer s'est produit en réalité il y a environ 640 ans. Qui sait, l'étoile agonisante aujourd'hui 560 fois plus grande que le Soleil, a-t-elle déjà explosé depuis.

L'imminence de la supernova 

Avec son collègue Edward Wishnow, Charles H. Townes, le célèbre prix Nobel de physique 1964 pour l'invention du laser, conduit des observations depuis des années à l'aide de l'instrument ISI. Ils sont arrivés à une conclusion assez étonnante. Bien que la luminosité de Bételgeuse n'ait pas diminué en moyenne depuis 1993… son diamètre en revanche s'est réduit !
Le rétrécissement de la taille de la supergéante n'est pas négligeable. En 15 années, cette étoile a vu son rayon diminuer d'une distance égale à celle qui sépare Vénus du Soleil. Mieux, le processus semble aller en s'accélérant…

La prophétie du poète lorsque Georg Trakl affirme : « Le bruit du soleil claque, extatique et lointain » (En chemin).Les hommes entendront-ils claquer le bruit de Bételgeuse ?Et sera-t-il extatique ?

Le monstre Bételgeuse, à l'échelle de l'Univers, ça va vous parler:

Sources: 
https://www.liberation.fr/sciences/2017 … uf_1580893
https://sciencepost.fr/letoile-betelgeu … -evanouie/
https://www.futura-sciences.com/science … ans-19557/