L’éblouissante bande-annonce de Spectre, le prochain James Bond

Le nouveau trailer de la 24e aventure de 007 réalisé par Sam Mendes dévoile son intrigue. Entre amour, souffrance et mort, l'espion de sa Majesté affronte son pire ennemi Blofeld. La sortie française est prévue le 11 novembre.

Jusqu'à présent, on ne savait pas grand chose de la 24 e aventure de James Bond réalisée par Sam Mendes avec Daniel Craig dans le rôle-titre.

Avec cette nouvelle bande-annonce de trois minutes, on y voit un peu plus clair. Tout commence à Mexico. Alors que la Fête des morts bat son plein, James Bond portant un masque à tête de mort se fraie un chemin à contre-courant de la foule en liesse. Son chef, M (Ralph Fiennes), lui a intimé l'ordre non-officiel d'exécuter un contrat.

007 s'acquitte de la tâche en faisant exploser la moitié d'un immeuble pour être sûr de ne pas rater sa victime, le tout en précisant bien qu'il était «en vacances».

Ensuite les choses se gâtent. A l'intérieur du MI6, les rumeurs vont bon train: Moneypenny lui demande: «Alors que se passe-t-il James? On dit que vous êtes fini?» Et Bond de répondre: «Qu'en pensez-vous?»… «Je pense que vous venez à peine de commencer!»

La preuve en est: on confie à l'agent secret une nouvelle Aston Martin, «magnifique», indique Q (Ben Whishaw). L'instant d'après, on découvre la-dite voiture en pleine action, la nuit dans les rues de Rome.

En réalité l'intrigue principale du film tourne autour d'un mystérieux organisme baptisé Spectre (pour Service pour l'espionnage, le contre-espionnage, le terrorisme, la rétorsion et l'extorsion). Bond organise sa disparition pour mieux retrouver «Mr White» en Autriche. Barbu, hirsute avec des faux-airs de Bobby Fischer, Jesper Christensen le met enfin sur la piste de Spectre, une organisation criminelle tentaculaire qui règne en maître sur tous les trafics mondiaux, sans doute depuis l'après-guerre.

Le retour de Blofeld, pire ennemi de Bond

Créé par Ian Fleming en 1961 dans le roman Opération Tonnerre, le Spectre (qui s'inpsire en réalité du Smersh) dirigé par l'infâme Ernst Stavro Blofeld refait ainsi surface. Bond a retrouvé son pire ennemi.

Monica Belluci et Léa Seydoux, les deux nouvelles James Bond Girl de Spectre ont clairement des rôles tragiques. On peut même penser que Lucia Sciarra (Bellucci), victime expiatoire s'il en est, est abattue froidement par deux tueurs à gages de l'organisation. Quant à Léa Seydoux, Mendes nous laisse entevoir qu'une violente histoire d'amour va naître entre ces deux êtres. On assiste même à un fougueux baiser entre Bond et la star française.

Sur la musique d'Au service secret de sa Majesté composée en 1969 par le regretté John Barry, Christoph Waltz finit tout de même par avouer à James Bond: «Depuis toujours, c'était moi. Moi, le responsable de toutes tes souffances!»

La sortie française de Spectre est prévue le 11 novembre.

Source : Le Figaro