SuperVPN et dérivés à supprimer d’urgence sur smartphones Android

Le spécialiste en cybersécurité chez Forbes, Zak Doffman, a exhorté le 1 mars dans le magazine ForbesFace a appelé à supprimer sur les smartphones Android l’application SuperVPN, soupçonnée de fuites de données.

Cet appel fait suite aux révélations de Cybernews concernant la vente de trois bases de données supposées contenir les identifiants de 21 millions d’utilisateurs de VPN.

Parmi les VPN concernés et dédiés à Android figurent SuperVPN, considéré comme l’un des réseaux privés virtuels les plus populaires pour le système d'exploitation de Google avec 100 millions de téléchargements ainsi que GeckoVPN et ChatVPN.

«Cela vaut également la peine de mentionner qu'il existe au moins six autres applications similaires à SuperVPN, avec des descriptions et des logos identiques de différents créateurs sur Google Play Store», a précisé CyberNews à Zak Doffman.