Un nouvo clavié pour sauver la langue franssaise

Youpi ! Grasse à l'AZERTY revu et corijé à la demende du Ministère de la Kulture, plus besoin d'aprrendre le raccourssi pour œ.

1554408714432-Aalto_University_azerty_new_keyboard_22-3-2019_photo_Mikko_Raskinen_001_Original.jpeg?crop=1xw:0.84375xh;center,center&resize=1200:*

Enfin ! La disposition des touches du clavier AZERTY va changer.

L'AZERTY est l'organisation de clavier la plus utilisée en France depuis plus d'un siècle. Il n'est pourtant pas sans lacunes : plusieurs symboles essentiels manquent à ses touches. C'est cette absence, accusée de transmettre de mauvaises habitudes d'écriture, qui sera comblée par le rafraîchissement à venir.

[Dans la version américaine de cet article, nos collègues soulignent la complexité de la langue française en signalant qu'un accent peut transformer de grosses anguilles (congres) en rassemblement de spécialistes (congrès).]

Commandée par le gouvernement et conçue par des algorithmes, la nouvelle disposition de l'AZERTY met en valeur le @, le €, et surtout les guillemets français « ».

Le Ministère de la culture a officiellement reconnu les problèmes de l'AZERTY en 2015. L'année suivante, il a publié un rapport sur ses incompatibilités avec la langue française — l'absence de touches désignées pour œ, par exemple. Désormais, plus besoin d'apprendre de raccourci pour produire ce symbole indispensable dans au moins une dizaine de mots comme œuf, bœuf, œil, manœuvre, cœur…

« Ces limitations matérielles ont même conduit certains de nos concitoyens à penser que l’on ne devait pas accentuer les majuscules », lit-on dans le rapport. « Un clavier normalisé pour les citoyens français devrait idéalement répondre à tous leurs besoins. Il parait dès lors indispensable que ce clavier permette l’utilisation, dans de bonnes conditions, des différentes langues présentes sur notre territoire. »

Pour relever ce défi, l'Association française de normalisation (AFNOR) a monté une équipe de spécialistes venus de toute l'Europe. Cette équipe a conçu un algorithme d'analyse textuelle, fait des recherches en ergonomie et étudié les habitudes typographiques de plus de 900 individus pour identifier les caractères essentiels et déterminer leur position idéale.

« Avant que nous ne commencions à travailler ensemble, ils ont essayé de placer plus de 100 caractères à la main » rapporte Mathieu Nancel, l'un des chercheurs impliqués, dans un communiqué de presse.  « Notre outil leur a permis de se concentrer sur des objectifs de plus haut niveau, comme accélérer la vitesse d'écriture des caractères spéciaux ou concevoir une disposition de touches similaire à la précédente. »
                                                     

L'érotisme discret des claviers mécaniques customisés

1528142801745-claviermecanique-cover.jpeg?crop=1xw%3A1xh%3Bcenter%2Ccenter&resize=1000%3A*

Le résultat de tout ce travail a été dévoilé la semaine dernière. Désormais, l'AZERTY corrigé est à la disposition des fabricants de claviers. Son adoption n'est pas obligatoire — sauf pour ceux qui l'ont réclamé. Comme le recommandait le rapport de 2016, tous les claviers destinés aux gouvernement devront respecter la nouvelle norme.

L'équipe de chercheurs affirme que leur algorithme pourra être utilisé pour des travaux d'optimisation de clavier dans d'autres pays.


Cet article a été publié sur Motherboard États-Unis.