USA : piratage des données de 4 millions d’agents fédéraux

Moins de deux mois après les révélations portant sur les intrusions récurrentes de pirates russes au sein des systèmes de la Maison-Blanche, les États-Unis se retrouvent face à un nouveau scandale. Les données personnelles de 4 millions d'employés de l'État ont été dérobées par des pirates d'ores et déjà désignés comme chinois…

opm_usa.png

L'intrusion n'a concerné qu'une unique institution, mais pas n'importe laquelle : l'Office of Personnel Management (OPM). Cette agence, indépendante du gouvernement, est chargée de gérer
les effectifs de l'État américain. En conséquence, elle dispose de
toutes les données personnelles, mais aussi de tous les documents
permettant de suivre l'évolution professionnelle de millions d'employés.
Et c'est précisément cette manne d'informations qui a été aspirée :
d'après le FBI, le vol concerne au moins des coordonnées, numéros de
sécurité sociale, assignations, évaluations et suivis de formation de
4,2 millions de salariés (dont 1,5 million de militaires). Ceux-ci,
qu'ils soient encore en activité ou non, seront prévenus entre le 8 et
le 19 juin prochain.

Concernant l'intrusion en elle-même, les faits remontent à décembre
2014. Néanmoins, il a fallu attendre une mise à jour des systèmes de
sécurité, en avril dernier, pour constater la faille. Quant à l'origine
de cette attaque, les enquêteurs pointent ouvertement en direction du
gouvernement chinois. Disposent-ils pour cela d'éléments concrets ? Pour
l'heure, il faut se contenter de déclarations. Espérons, toutefois, que
le FBI ne jette pas l'opprobre sur tout un pays sur la seule base d'un
parallèle avec les attaques attribuées à la Chine qui avaient déjà
visé des sous-traitants de l'OPM début 2014.

Du côté des salariés concernés par la fuite de données, la seule bonne
nouvelle prend la forme d'une assurance. L'OPM a en effet annoncé que "dans le but d'atténuer le risque de fraude et de vol d'identité", elle offrait à tous les intéressés 18 mois d'assurance auprès de CSID,
un spécialiste de la protection contre le vol d'identité et de la
résolution de fraudes.
           
                   

Source: Les Numériques