Denuvo : Victoire des pirates contre la protection réputée “inviolable

denuvo-drm-566x317.jpg
Une cuisante double défaite pour DenuvoOr, ces derniers jours, l’inviolabilité de Denuvo s’est brutalement terminée après qu’un pirate bulgare de 19 ans connu sous le pseudonyme Voksi ait réussi l’exploit de créer et publier un patch permettant de contourner le dispositif de protection pour de nombreux jeux récents et populaires qui utilisent le DRM Denuvo. Il s’avère que Voksi a exploité une vulnérabilité située sur la plateforme Steam, et a alors permis à plus de 600 000 pirates de profiter des jeux proposés par la plateforme sans les acheter durant le weekend dernier. Ce fameux patch faisait croire au système que les joueurs étaient sur une version de démonstration gratuite et non sur la version commerciale finale, le tout via un lanceur d’application modifié sur-mesure.
Le principe est le suivant : Lorsque vous installez un jeu à partir de Steam (utilisant Denuvo pour la protection), le DRM attribue un identifiant unique basé sur le matériel de chaque machine utilisée. Ainsi, si vous tentez d’exécuter la copie sur une autre machine, cela ne fonctionnera pas. Voksi a eu l’idée d’utiliser la démo de Doom pour générer un ID Denuvo légitime, qu’il a ensuite permuté et associé avec une copie pirate de la version finale de Doom également installée sur la machine. Cela a permis un fonctionnement sans aucun problème ! La même solution a également été appliquée à d’autres jeux dont Rise of the Tomb Raider.
Selon des statistiques fournies par Voksi, 650 000 personnes ont utilisé ce patch durant le weekend des 7 et 8 août.

denuvo-cpy.jpg

Source : undernews