L’échappée volée 2015

Récapitulatif de l'échappée volée 2015

8b5c3dd7-f213-4446-9ab4-e50d6eb18c1a.jpg

Il y a maintenant deux semaines, plus exactement le 6 Juin, j’ai pu participer à la deuxième édition de l’échappée volée. L’échappée volée c’est tout simplement une conférence organisée par TEDxParis et dirigée par l’ingénieur Michel Lévy-Provençal qui vise à traiter de domaines variés. On y retrouve notamment les secteurs de la biologie, de la santé, de l’éducation, d’aide à la personne, de la robotique, de l’informatique, mais également de la musique.

49248afe-9e7c-4e2b-9c4d-cb5f0f7b27de.jpg

Après une première édition limitée à une centaine de personnes à travers le monde, cette année TEDxParis a vu les choses en grand en élargissant le nombre de place à 1000 et passant leur lieu de conférence d’un petit château privé aux abords de Paris à Chambord ! Le fil conducteur, cette année ? La Renaissance digitale !

Mais quel est le but me direz-vous ? Tout simplement de réfléchir au futur sur divers thèmes. Pour nous parler de ce futur et des concepts qui pourraient en faire partie, musiciens, scientifiques, biologistes, intellectuels, chefs d’entreprise, philosophes sont venus tour à tour nous expliquer leur vison du futur et des actions à mettre en place pour parvenir à une société meilleure.

La conférence en elle-même été très bien construite. Chaque intervenant disposait de 8 à 15 minutes de représentation. Avec ce format cours et avec une vingtaine d’intervenants en 4 heures, le ton était vif et nul possibilité de s’ennuyer ! Plusieurs personnalités bien connues dans leur domaine sont intervenues, chacune avec leur thème de prédilection, pour nous expliquer comment la société devait s’organiser pour parvenir à un futur meilleur. Plusieurs projets innovants sont apparus : la culture de robot, les transports en communs automatiques, un algorithme pour l’optimisation des trajets des ambulances, l’éclairage public grâce aux poissons abyssal, une banque mondiale du sommeil etc.

Différents thèmes ont aussi était abordés : la parité dans le monde de la biologie et ces effets, la sur-connexion de notre société, ou encore l’importance de la musique.

La plupart des intervenants, grâce à leur prestance et leur qualité oratoire, ont su conquérir et convaincre le public. Ont aussi été présentés 6 projets choisis comme innovateurs parmi 130 candidats. Du jouet pour enfant autiste, à l’application smartphone pour les sourds, pour finir avec la plateforme participative de financement d’étude, ces lauréats ont apporté un regard nouveau sur cette renaissance digitale.

Durant l’entracte, un « lab » été à disposition des visiteurs à l’intérieur du château lui-même. Le mot d’ordre : Do it yourself. Imprimante 3d, visite interactive, nourriture du futur, lunette à réalité virtuelle, tout était fait pour projeter le visiteur vers un probable futur.

Pour ma part, j’ai trouvé cette petite après-midi vraiment très intéressante et éducative. Tous ces grands noms de leur domaine n’ont pas hésité à vulgariser leur propos afin de toucher une large majorité du public et de rendre leur intervention pédagogique. De plus, cette conférence est une bonne idée : inviter le citoyen lambda à prendre part à cette aventure d’un futur meilleur, lui laisser la chance de comprendre et de participer. Mais c’est sur ce point ou j’ai été déçu. En effet, la conférence proposée deux tarifs : un à 37 euros qui vous donnait le titre de « curieux » et où vous pouviez participer à la conférence et à l’exposition du lab. Une place de spectateur en quelque sorte. Ensuite vient le second tarif : 1200 euros qui donnait le titre de « résident ». En plus des mêmes avantages que les « curieux », le résident se voyait offrir un dîner le samedi soir ainsi qu’un déjeuner le dimanche midi. Mais en plus de ces avantages les résidents été invités à participer réellement au débat et à la réflexion d’un futur meilleur. C’est ce point qui me chagrine. Cette conférence avait un coté vraiment élitiste. Tout citoyen lambda pouvait participer à l’événement, mais il fallait débourser un salaire pour participer au débat.

Malgré ce petit point, on peut dire que cette deuxième année était extrêmement réussie. Alors si vous aussi êtes passionnés par ces différents domaines, que votre futur vous intéresse ou que tout simplement vous êtes curieux, je vous invite vivement à participer à la troisième édition de l’échappée volée en 2016, et pourquoi pas organiser une rencontre entres Wareziens.
Merci de votre lecture.

PS : Cet « article » est de moi-même.
PS2 : Vous pouvez retrouver les différents intervenants ici-même.