Paul ALLEN est décédé.

L'entrepreneur américain est mort des suites d'un cancer à l'âge de 65 ans.

L'informaticien Paul Allen est décédé ce lundi 15 octobre 2018 à Seattle à l'âge de 65 ans. Sa mort est due à la suite de « complications d'un lymphome non hodgkinien », selon le communiqué publié par sa famille.

Au coeur du succès de MicrosoftPaul Allen était connu pour être, avec Bill Gates, le co-fondateur de Microsoft en 1975. Les deux hommes avaient travaillé ensemble jusqu'en 1983.
C'est lui qui négociera l'achat par l'entreprise tout nouvellement
constituée du langage QDOS pour 50 000 dollars. Légèrement remanié, il
deviendra le célèbre MS-DOS. Il participera également à la négociation
entre IBM et Microsoft, afin d'installer une copie de MS-DOS sur chaque IBM PC vendu, avec à la clé un dividende de 35$ par copie. Ce contrat fera sa fortune, ainsi que celle de Gates.

En 1982, on lui diagnostique un lymphome de Hodgkin et il décide de
quitter Microsoft l'année suivante, tout en restant au conseil
d'administration et actionnaire de l'entreprise. La société entre en
Bourse en 1986 et Paul Allen devient milliardaire.

Milliardaire philanthrope et amoureux de footballIl décide de mettre cette fortune à profit et fonde Vulcan, une société
investissant dans de nombreuses entreprises – parmi lesquelles
Dreamworks SKG – ou encore dans l'équipe de football américain de
Seattle, les Seahawks, dont il était le propriétaire. Il utilisait son
argent également dans le mécénat, en aidant financièrement des
institutions scientifiques ou spatiales.

Les hommages se multiplient à l'annonce de la disparition de Paul Allen.
Satya Nadella, actuel PDG de Microsoft, a salué la mémoire de son
co-fondateur qui « a créé des produits, des expériences et des institutions magiques, et en le faisant (…) a changé le monde ». Sundar Pichai, CEO de Google, parle d'un « grand pionnier de la technologie » qui part aujourd'hui.

Bill Gates enfin a pris la parole dans la nuit pour rendre hommage à l'un « de ses plus proches amis ». « Il méritait plus de temps, mais sa contribution au monde de la technologie
et à la philanthropie vivra à travers les générations à venir. Il me
manquera énormément 
».         

Source