La Corée du Sud va migrer sur Linux

Avec la fin du support de Windows 7, le gouvernement sud-coréen a élaboré une stratégie pour migrer à grande échelle sur un OS Linux.

000000070644.jpg
En basculant vers un OS Linux, le gouvernement espère économiser jusqu’à 53 millions d’euros par an. (crédit : D.R.)

Si Microsoft insiste pour que les utilisateurs sous Windows 7 migrent sur Windows 10, il existe aussi une autre solution : basculer sur Linux. C’est le choix pris par le gouvernement sud-coréen. Profitant de la fin du support de Windows 7, il veut accélérer sur son plan de remplacement par un OS open source Linux.

Ce projet a été initié en mai dernier et le ministère de l’administration publique prévoit une migration progressive jusqu’en 2026. Selon un article de journal coréen, Newsis, plusieurs solutions sont envisagées : Cloud OS, Harmonica OS et Tmax OS. Le ministère de la Défense a été un pionnier en la matière en utilisant Harmonica OS
basé sur Ubuntu 18.04 LTS depuis le printemps 2019. Les services postaux vont de son côté se servir TMAX OS.

Derrière cette volonté politique se cache aussi une réalité économique, en complément du passage à l’open source, les autorités sud-coréennes regardent du côté de DaaS (Desktop as a service) pour réduire leur facture informatique. A la clé, le gouvernement espère économiser jusqu’à 70 milliards de won (53 millions d’euros) par an. A noter que le plan de migration vers les OS Linux va bénéficier d’un investissement de 350 millions de won (270 000 euros) pour la fin de l’année.

Source: lemondeinformatique