MALWARES : APRÈS ANDROID, IOS EST SÉVÈREMENT TOUCHÉ !

MALWARES : APRÈS ANDROID, IOS EST SÉVÈREMENT TOUCHÉ !
malware-ios-apres-android.png
En début de semaine ,un adware aurait déjà infecté un million d’utilisateurs Android, remettant en cause la sécurité sur l’OS de Google. Aujourd’hui nous apprenons que deux malwares auraient sévèrement touché iOS. Et ils s’attaquent aux données personnelles.

C’est le site Trend Micro qui a tiré le signal d’alarme. Selon lui, deux malwares seraient en train d’infecter les appareils iOS. Et ils frapperaient fort puisqu’ils donneraient un accès aux données personnelles des utilisateurs.

Le premier malware est baptisé MadCap. Il s’attaque exclusivement aux iPhone et iPad jailbreakés et permettrait aux hackers d’accéder aux micros des appareils pour effectuer des enregistrements à distance. Le second est bien plus virulent. De son petit nom XAgent, il peut infecter n’importe quel appareil tournant sous iOS, qu’il soit jailbreaké ou non.

Et là, les effets sont bien plus dérangeants pour les utilisateurs. Les pirates pourraient ainsi accéder au carnet d’adresse, aux SMS, aux données de géolocalisation, effectuer des enregistrements à distance mais aussi, et c’est sans doute le plus incommodant, accéder aux photos présentes dans les appareils.

La méthode utilisée est bien connue. Il s’agit du ad hoc provisionning . Pour faire simple, c’est une technique qui permet d’installer des applications sur les appareils iOS sans avoir à passer par l’App Store. Cette méthode est très efficace sur les appareils tournant sous iOS 7, alors que sur iOS 8 une autorisation est nécessaire.

Le plus « grave » est que cette opération aurait été lancée par des hackers russes dépendants du gouvernement de Vladimir Poutine. En Octobre, ils avaient déjà attaqué les PC tournant sous Windows.

Après Sony, puis le Play Store, c’est au tour d’Apple de faire face à une attaque importante. Nous ne connaissons pas le nombre d’appareils touchés pour le moment. Mais une chose est sûre, que ce soit Android ou iOS, les hackers ont trouvé les failles des systèmes, et c’est l’utilisateur qui trinque. Voyons maintenant si la firme de Cupertino se montre aussi réactive que Google.

Source : Frandroid

Répondre

comment-avatar

*