Imaginez que Google n’existe pas

Imaginez que Google n’existe pas

dYNFpsRvhF.jpg

Le livre de Nicholas Carlson Marissa Mayer et la bataille pour sauver Yahoo! est sortit mardi dernier , et ce qui a marqué le plus , c’est comme le choix des dirigeants de Yahoo! aurait pu  affecter Google !

Petite leçon d’Histoire

1997, Yahoo! se trouvait face à un dilemme : Acheter la technologie de Google , nommé à l’époque BackRub , une aubaine vu son prix extrêmement bas, afin que Larry Page puisse continuer ses études. Malheureusement pour eux , ils décidèrent de laisser passer cette chance.  Google aurait été intégré à Yahoo! si ses dirigeants avaient décidés d’acheter cette technologie.

Mais BackRub, c’est quoi en fait ?

Larry Page avait développé un moteur de recherche sommaire qu’il avait appelé « BackRub ». Toujours économe, Page plaça sa main gauche sur un scanner, convertit l’image ainsi obtenue en noir et blanc. Dés lors, le nouveau site BackRub disposait dès lors d’un logo. Page et Brin apportèrent chacun des idées au projet en constante évolution. Sans le faire exprès, ils avaient conçu un système de classement d’Internet et avaient résolu involontairement un des problèmes de fond de la recherche sur le Web.
A l’automne 1997, Brin et Page décidèrent que le moteur de recherche BackRub avait besoin d’un nouveau nom. Page avait du mal à trouver un nom accrocheur qui n’était pas déjà pris, si bien qu’il demanda de l’aide à son ami Sean Anderson. Après des jours de séances de remue-méninges, Anderson proposa  Googolplex, pour désigner une société qui fait de l’indexation et qui permet d’organiser de grandes quantités de données. Larry préféra un nom plus court : Google.  Il lui demanda d’aller enregistrer le nom de domaine « googol ». Sean Anderson se serait alors trompé dans l’entrée du nom, en frappant google.com. D’autres affirment que le nom de domaine n’était pas disponible car déjà attribué et que, par conséquent, le nom fut modifié volontairement.

Imaginons que

Bien sûr, Yahoo Search aurait probablement été un bien meilleur produit qu’il l’est maintenant, mais il est exagéré de penser que Yahoo serait devenu une entreprise de la taille actuelle de Google. Même si Google n’est pas parfait – notamment sur la façon dont il domine la recherche (retrait abusif dans le référencement), à l’exclusion de la concurence, la crainte persistante qu’il puisse devenir un futur Skynet – il n’y a vraiment aucune autre société  dédié technologie aussi ambitieuse …

Google, un future Skynet ?

Les citoyens de la planète devraient sans doute se poser des questions. Rappelons que Google a la mainmise sur une immense part des connaissances humaines, peut traduire n’importe quelle langue, l’entreprise a cartographié l’ensemble des rues et chemins de la planète, elle en sait certainement plus sur vos données personnelles (votre localisation, où vous vous rendez, votre téléphone, ordinateur, vos amis, vos contacts, toute votre vie digitale…) que le système ECHELON lui-même. Ces éléments troublants interpellent de nombreux observateurs : Google serait-il en train de se transformer en Skynet ?
Si Yahoo avait acquis Google, qui aurait été disposé à explorer le domaine des voitures sans conducteur, qui aurait été disposé à explorer le domaine de la robotique ? – Microsoft a développé toutes sortes de projets intéressants dans ses laboratoires, R & D de Facebook ont investit pour que plus de monde ait accès à Internet via le projet Internet.org.
En revanche, aucune entreprise , sauf Google bien sur, n’est autant prête à investir dans de gros moonshots. Les « Moonshots » sont , littéralement, des tirs vers la lune, c’est-à-dire des projets un peu fous visant à repousser les limites dans de nombreux domaines.

Les projets « fous » de Google
SpaceRef
YpTBOQoL3x.jpg

Parmi les projets plus décoiffants, Google X Lab planche sur un «ascenseur» permettant d’atteindre l’espace depuis la Terre sans fusée.

Des mines dans l’espace
wTBNBGpk8j.jpg

Au printemps 2012, Larry Page et le président du conseil d’administration de Google Eric Schmidt ont investi dans le projet «Planetary resources». L’idée: exploiter les ressources minières (métaux et minéraux rares) sur des astéroïdes proches de la terre.

Viande synthétique
oBvTiM8anu.jpg

Le cofondateur de Google Sergey Brin s’est associé au projet de création de viande in-vitro, dans lequel il injecté 250’000 euros. Le premier burger synthétique a été présenté cet été à Londres.

Google Car
2ZZLOCjNMZ.jpg

Google teste aussi plusieurs voitures qui conduisent de manière autonome. L’Etat américain du Nevada pourrait être le premier à autoriser ce type de véhicule à circuler sur la voie publique.

ET voila, le projet le plus insensé que j’ai jamais vu
TGwCwyPzc5.jpg

Prolonger notre vie

Il y a deux ans, Tom Stanis, un ingénieur de chez Google, alors qu’il faisait du vélo, est renversé par une voiture. Lorsque qu’ils ont fait des radios pour soigner ces fractures, les médecins ont découvert une mini-tumeur au rein, et l’ont soigné. Depuis, il est obsédé par l’idée de détecter ce genre de maladies avant qu’elles ne se déclenchent. Il rejoint alors le Google X, ce département de Google spécialisé dans les projets insolites comme les Google Glass ou les lentilles de contacts pour diabétiques. C’est ainsi qu’est né un projet incroyable à base de nanotechnologies.

De quoi s’agit-il exactement ?

Il suffirait d’avaler un petit comprimé, qui contient des nanoparticules qui iraient alors « patrouiller » à l’intérieur du corps humain à la recherche de maladies. En y associant un appareil électronique portable, équipé d’aimants, on pourrait communiquer avec les nanoparticules patrouilleuses pour savoir ce qui se passe à l’intérieur de l’organisme. Ce système serait alors capable donner l’alerte s’il détecte des cellules précancéreuses ou même des crises cardiaques imminentes.

Mais , c’est pour quand sa ?

Google a écrit :

Pas avant cinq ou dix ans,

Le géant du Web cherche un partenaire industriel dans le domaine de la santé pour le développer. Il faut savoir que beaucoup de centres de recherches dans le monde travaillent sur les nanotechnologies avec, par exemple, des concepts de nano robots transportant des médicaments pour cibler des zones précises dans le corps humain
Bien sûr, quelques firmes ont les moyens de faire ces projets un peu fous, mais sans Google , il y aurait un énorme retard dans le monde actuel de la technologie.
Il y a certainement un danger :  Qu’une entreprise ait autant de pouvoir et d’influence sur l’avenir de la technologie, mais la technologie serait beaucoup moins intéressante sans les légion de geeks super-ambitieux. smile

Maintenant , revenons à un sujet bien plus sombre : Google serait-il en train de se transformer en Skynet